Le comité de consultation décide de la fin des vacances de Pâques

Le gouvernement fédéral et les gouvernements des États fédérés ont discuté aujourd’hui de la situation de Corona au sein du comité de consultation.Le comité de consultation note que la pression sur les soins de santé reste relativement élevée, notamment dans les unités de soins intensifs. Plus d’un tiers de tous les patients hospitalisés en corona sont en soins intensifs. C’est beaucoup plus qu’il y a un an ou que l’automne dernier. La pandémie a changé de visage en raison de l’apparition de nouvelles variantes du virus et est devenue plus contagieuse et plus agressive. Toutefois, le Comité note également qu’un certain nombre de valeurs fondamentales évoluent favorablement :
  • une diminution du nombre moyen d’infections quotidiennes par Covid-19 ;
  • une baisse initiale du nombre moyen d’admissions à l’hôpital ;
  • le numéro de reproduction qui est inférieur à 1.
En outre, le Comité note une nouvelle accélération de la campagne de vaccination. Le 19 avril, on s’attend à ce que 60 % des personnes de plus de 65 ans aient reçu une première vaccination, le 26 avril ce sera plus de 70 %, à la fin du mois d’avril plus de 80 %. En outre, nous prévoyons que plus de 80 % des personnes âgées de 18 à 65 ans souffrant de pathologies sous-jacentes auront reçu une première vaccination d’ici la fin du mois de mai. La science montre qu’un degré élevé d’immunité est déjà atteint deux à trois semaines après une première vaccination.Sur la base de ce tableau général, le comité de consultation a pris les décisions suivantes :

1. Réouverture des écoles

Après la fin des vacances de Pâques, le 19 avril, les cours reprendront, selon le régime des vacances d’avant Pâques. Cela signifie :
  • L’enseignement préprimaire, l’enseignement primaire, l’enseignement secondaire spécial, le premier cycle de l’enseignement secondaire et le système “apprendre et travailler” : présence à plein temps dans la classe ;
  • Deuxième et troisième années secondaires : 50 % de présence en classe ;
  • Enseignement supérieur : présence physique sur le campus un jour par semaine.
Les examens peuvent avoir lieu physiquement.Si les taux d’infection évoluent favorablement, et après une évaluation des ministres de l’éducation à soumettre au comité de concertation, l’enseignement secondaire à plein temps pourra reprendre dans les classes à partir du 3 mai.

2. Voyages non essentiels : régime strict de tests et de quarantaine

L’interdiction de voyager pour les déplacements non essentiels au sein de l’Union européenne expirera le 19 avril. Pour les voyages en dehors de l’Union européenne, les règles européennes continuent de s’appliquer. Toutefois, un avis négatif aux voyageurs continue de s’appliquer à tous les déplacements non essentiels.Un régime strict de tests obligatoires et de quarantaine s’applique au retour. Sur la base du formulaire de localisation des passagers, la police vérifiera qui ne sera pas contrôlé au retour. Toute personne qui ne respecte pas les règles de l’épreuve risque une amende corona de 250 euros.

3. Fin des vacances de Pâques pour les commerces et les professions de contact non médicales

Les vacances de Pâques se terminent le 26 avril. Cela signifie qu’à partir de ce moment-là, les gens sont autorisés à sortir ensemble par groupes de 10 maximum.Les détaillants peuvent également recevoir à nouveau les clients sans rendez-vous à partir de cette date. Il n’est plus nécessaire de faire ses courses seul, mais on peut être accompagné d’un autre membre du ménage.Les professions de contact non médicales – y compris les coiffeurs et les esthéticiennes – sont autorisées à rouvrir dans le cadre des protocoles plus stricts.Dans le même temps, une trentaine de projets pilotes et de projets d’expérimentation sont lancés pour déterminer de manière pratique et sous contrôle scientifique comment les différents secteurs économiques peuvent démarrer en toute sécurité ou éviter leur fermeture à l’avenir.

4. Sept personnes de plus de 65 ans sur dix sont vaccinées et protégées : forfait extérieur

Le 8 mai, alors que pratiquement toutes les personnes âgées de plus de 65 ans sont vaccinées et protégées, un vaste ensemble de mesures extérieures entrera en vigueur.Les activités organisées (ex. club ou association sportive) sont possibles avec un maximum de 25 personnes et ce pour tous les âges, mais sans public et sans nuitée. Les enfants jusqu’à 12 ans peuvent également participer, avec un maximum de 10 personnes.En outre, les choses suivantes sont également possibles à l’extérieur :
  • Restaurants et cafés : terrasses extérieures
  • Événements (y compris réceptions et banquets), spectacles culturels et services religieux pour un maximum de 50 personnes.
  • Parcs d’attractions
  • Brocantes et marchés aux puces professionnels
Le couvre-feu sera supprimé et remplacé par une interdiction de se rassembler, en vertu de laquelle, entre minuit et 5 heures du matin, les personnes ne pourront pénétrer dans l’espace public qu’avec un maximum de trois personnes ou avec les membres de leur propre ménage (personnes vivant sous le même toit).

5. Deux contacts proches à la maison

À partir du 8 mai, un ménage peut accueillir deux personnes en même temps, à condition que ces personnes appartiennent également au même ménage. Les enfants jusqu’à 12 ans inclus ne sont pas inclus.

6. La quasi-totalité des personnes âgées de plus de 65 ans et des personnes vulnérables sont vaccinées et protégées : perspective plus large

Une nouvelle étape importante sera franchie lorsque presque toutes les personnes âgées de plus de 65 ans et les personnes vulnérables souffrant de maladies sous-jacentes seront vaccinées et protégées. Nous nous attendons à un haut niveau d’immunité dans ce groupe au cours de la première moitié du mois de juin.Si les chiffres le permettent, notamment le taux d’occupation des soins intensifs, le plan externe sera encore élargi et il y aura également de la place pour davantage d’activités, à condition qu’à ce moment-là, il y ait une diminution durable de la pression sur les soins intensifs afin que des soins de haute qualité soient fournis. pour les patients covidés et non covidés est garantie.

7. Importance de la vaccination

Le comité de consultation note que dans certaines régions du pays, trop peu de personnes se présentent à leur rendez-vous de vaccination. La vaccination est le seul moyen structurel de sortir de la pandémie. Les vaccins sont efficaces et sûrs. Les effets secondaires possibles sont très rares et légers, surtout si on les compare aux symptômes d’une infection par le COVID qui sont des milliers de fois plus fréquents et mortels. Protégez donc votre vie et celle de vos proches en vous faisant vacciner.
Source : Belgium.be